En l’absence d’un garage fermé en dur, le carport est une solution pratique et simple pour protéger votre véhicule. Découvrez ici 4 conseils efficaces pour réussir l’installation d’un abri pour voitures.

Tenez compte du matériau de fabrication de l’abri auto

Pour installer un abri de véhicule, vous devez tenir compte du matériau de fabrication. Sur le marché, il existe deux matériaux de réalisation de carports : le bois et l’aluminium. En raison de ses multiples avantages, le carport en bois est très répandu sur le marché. Tout d’abord, le bois est un matériau naturellement solide et durable. Pour renforcer sa résistance, vous pouvez soumettre le bois au traitement en autoclave et à l’air libre. Le carport devient imputrescible et résiste efficacement aux intempéries et divers insectes. Les portiques des carports en bois sont par ailleurs dotés de jambes de force, qui renforcent leur stabilité.

Choisir un abri auto en bois c’est participer à la préservation de l’environnement. Le bois utilisé pour la réalisation de ce type de carport est en effet généralement issu de forêts durables. Après l’installation, vous pouvez peindre votre abri d’auto en bois avec la couleur de votre choix. Le blanc et le gris sont les coloris les plus plébiscités.

Le carport en aluminium est durable et résiste efficacement aux intempéries et aux chocs. Peu exigeant en termes d’entretien, il nécessite néanmoins un nettoyage régulier à l’eau tiède et au savon. La malléabilité de l’aluminium permet d’obtenir des carports originaux et très esthétiques. Selon vos préférences, vous pouvez opter pour une finition thermolaquée dans différents coloris : blanc, gris aluminium…

Optez pour un modèle adapté à l’emplacement prévu pour votre abri auto

Les abris de voitures s’installent de deux manières : autoporté ou adossé. L’abri auto adossé est soutenu d’un côté par un mur de l’habitation et deux piliers à l’autre extrémité. Il est recommandé si vous souhaitez rejoindre rapidement votre voiture en sortant de votre maison. Le carport autoporté ou indépendant est le choix idéal pour ceux qui veulent démarquer leur habitation du stationnement des véhicules. Il s’installe à une bonne distance de votre espace de vie.

Définissez le revêtement du toit du carport

La toiture est le principal élément qui permet à l’abri de protéger efficacement votre véhicule. Translucide ou opaque, son choix dépend de la structure du carport. Les toitures monopentes sont réservées aux carports adossés tandis que les toits double pente conviennent parfaitement aux abris indépendants. Les toitures plates par contre s’adaptent à tout type d’abri auto.

En dehors du type de toiture, la matière du revêtement a une influence sur l’imperméabilité du carport. Les toitures en PVC ou polycarbonate sont très utilisées parce qu’elles sont légères et anti-UV. Pour créer une certaine harmonie, vous pouvez également opter pour le même matériau de toiture que votre maison. Dans ce cas, vous aurez le choix entre les tôles en acier, des bardeaux, les tuiles et l’ardoise.

Déterminez la taille idéale du carport

Avant d’installer un abri pour votre véhicule, assurez-vous que ses dimensions vous faciliteront les manœuvres. La largeur du carport doit en effet garantir des entrées et sorties confortables pour votre voiture. Vous pouvez mesurer les dimensions de votre voiture et prévoir de l’espace devant et derrière l’auto. La taille standard d’un carport qui abrite un véhicule est de 3,6 sur 7,2 m. À partir de 2 voitures, un abri de 7,2 sur 7,2 m est recommandé. En fonction de la superficie de votre abri auto, veillez à vous conformer à la réglementation. Pour un abri de surface inférieur ou égal à 20 m², vous devez déclarer les travaux. Au-delà de 20 m², un permis de construire est nécessaire.