Si vous avez un ou plusieurs chiens, vous ferez bien d’envisager la construction d’un chenil. Ce type d’installation est pratique et revêt de nombreux avantages tant pour vous que pour l’épanouissement de vos animaux de compagnie. Toutefois, sachez que la mise en place d’une telle installation est sujette à certaines règles et exigences. Que faut-il savoir à cet effet ?

Le chenil est une installation utile

Le chenil est une construction qui permet de créer un espace propre à votre chien et dans lequel il se sentira libre et à son aise. Certains chiens vivent en effet mal la vie à l’intérieur. Ils expriment leur mécontentement par rapport à ce mode de vie en détruisant leur environnement intérieur, en mangeant tout ce qu’ils voient et en fuguant pour certains d’entre eux. Autant d’actions préjudiciables à leur santé et à leur épanouissement.

Pour ces différentes raisons, il est recommandé de construire un chenil dans votre jardin afin d’offrir à votre animal de compagnie un cadre qui lui est propre. En dehors de favoriser l’épanouissement de vos chiens, la construction d’une telle installation peut également être motivée par d’autres raisons. Il peut s’agir de la nécessité de protéger votre voisinage, d’empêcher que votre chien ne soit attaqué par un autre, de réduire le risque de fugue et d’empêcher que votre chien ne soit volé.

Quel type de chenil choisir ?

Pour installer votre chenil, vous aurez le choix entre les chenils couverts et les chenils ouverts. Ils peuvent se répartir en trois modèles différents, selon le type de chien que vous avez et le budget que vous pensez consacrer à cette installation :

  • chenil en bois,
  • chenil en panneaux,
  • chenil en CPRS.

Une installation qui peut nécessiter une autorisation communale

En règle générale, l’installation d’un chenil ne nécessite pas de déclaration préalable. Cependant, dans l’hypothèse où votre chenil va s’étendre sur plus de 20 m² de surface, il faudra vous rendre dans la mairie de votre commune pour demander un permis de construire. La possibilité d’installer ou non un chenil dans votre jardin et suivant certaines dimensions dépend fondamentalement de la zone où vous êtes installé et des dispositions communales en ce sens. Évidemment il s’agit du cas des particuliers et non de professionnels canins.

Un espace à installer selon le type de sol

Pour installer votre chenil, vous aurez le choix entre une installation à même le sol, sur béton, dalle ou gazon. Ce choix dépendra de différents facteurs, notamment la région de France où vous vivez. De fait, si l’installation à même le sol est la plus simple et pratique, elle n’est pas adaptée aux régions de l’Hexagone où il pleut régulièrement. Votre chien sera mouillé, enclin au froid et souvent sale. De plus, pour installer votre chenil, il faudra tenir compte de trois critères importants :

  • la taille et la race de votre chien,
  • le nombre de chiens que vous avez,
  • l’espace dont vous disposez dans votre jardin.

Une solution aux atouts multiples

Un chenil est synonyme de maints avantages :

  • votre intérieur est protégé des dégâts que peut causer un chien malheureux d’une vie en intérieur,
  • votre chien est en sécurité et protégé du voisinage et des agressions,
  • votre animal est épanoui.

De plus, en cas d’absence, plus besoin de laisser vos portes ouvertes pour votre chien. Il dispose de son propre espace.