Entre les déchets ménagers, les déchets verts, les déchets industriels et les déchets toxiques, la France produit plus de 17millions de m3 de déchets végétaux. Pour la protection de l’environnement, de nombreux prestataires de services proposent aujourd’hui le ramassage et l’incinération de déchets. Pour ceux qui ne savent pas quoi en faire ni à qui s’adresser, voici quelques conseils à retenir.

Déchets végétaux : comment les traiter efficacement ?

Les déchets verts englobent les restes de végétaux qui tombent tels que les feuilles, les bois, les fleurs fanées et les pailles. On les récupère à la suite de l’entretien des espaces verts, de l’élagage des arbres ou encore de la taie des haies. Il est important de rappeler qu’il est strictement interdit de brûler à l’air libre les déchets végétaux sauf arrêté préfectoral. Le manquement à la règle est passible d’une amende de 450 € et la personne devra répondre de ses actes devant le tribunal administratif. En effet, la combustion des déchets présente des risques importants pour la santé, mais aussi pour l’environnement et il revient plus sécuritaire d’en confier la réalisation à des professionnels dans le domaine qui saura quoi en faire.

Il existe actuellement des sociétés spécialisées dans le ramassage et le brulage des déchets. Disposant d’un incinérateur déchets verts et de machines spécifiques, ils peuvent s’occuper aisément de la gestion de déchets à savoir la collecte et le traitement des déchets verts. Pour les déchets dangereux, des organismes compétents peuvent aider à débarrasser des biodéchets et des déchets en décomposition. On peut se renseigner à cet effet auprès de la commune concernant la gestion des propriétés forestières et des bords de route, mais aussi l’entretien des espaces verts, la collecte des résidus des particuliers et chez les professionnels tels que les horticulteurs et les paysagistes.

Comment recycler les déchets végétaux ?

centre recyclage dechetAvant d‘opter pour l’élimination des déchets végétaux, il faut prendre le temps de repenser à ce qu’ils pourraient servir. En effet, il est possible de réutiliser les vieux branchages et les utiliser par exemple pour se réchauffer pendant l’hiver en guise de bûches. Il suffit en effet de les disposer dans la cheminée ou dans un système de chaufferie à bois en guise de chauffage. On peut également utiliser les feuilles et les fleurs fanées pour faire du compost et des engrais compostable. Avant de penser à cette option, il faudra bien évidemment avoir l’espace de stockage nécessaire pour disposer les déchets verts. Il est également possible de demander à des centres de déchets recyclables et de collecte des ordures ménagères de récupérer les déchets. Si l’on opte pour cette solution, il faudra prendre le temps de trier les déchets afin de séparer les déchets à composter, à recycler et à jeter.

Où déposer les déchets végétaux ? Dans les poubelles dédiées aux déchets recyclables que les personnels vont venir récupérer lors des jours de collecte. On peut également les déposer à la déchèterie qui va les acheminer vers les circuits spécialisés. On sait en effet que les décharges publiques ne disposent ni des compétences, ni des matériels adéquats pour le ramassage et le traitement des déchets végétaux. Les déchets peuvent par ailleurs être déposés auprès des centres d’enfouissement technique, des plateformes de compostage, des centres d’incinération de déchets végétaux, des paysagistes ainsi que des horticulteurs.

Une fois les déchets verts triés et confiés, ils vont soit être utilisés pour la valorisation biologique soit incinérés. Dans les deux cas, les déchets végétaux serviront à bon escient. Il convient néanmoins de rappeler que la valorisation biologique parait plus appropriée, car l’incinération est généralement réservée aux produits ligneux.

iddaa iddaa iddaa iddaa iddaa iddaa iddaa