L’entretien de la piscine n’est pas une partie de plaisir mais c’est obligatoire pour le confort et la santé des baigneurs. C’est également indispensable pour des raisons esthétiques. Une piscine s’entretient toute l’année pour pouvoir en profiter pleinement. Dans cet article, je vais vous rappeler les actions incontournables vous permettant de garder votre piscine en bon état.

Pourquoi et quand hiverner sa piscine ?

Votre piscine requiert moins d’entretien en hiver que pendant la belle saison. Dès que la température commence à dégringoler, il faut penser à hiverner votre espace de baignade. L’hivernage est indispensable pour protéger le matériel contre les différentes agressions et limiter les dégâts tels que les fissures, l’endommagement de la pompe, etc.

Hiverner pour faciliter la remise en route de la piscine

Cette pratique permet également de simplifier la remise en route de votre piscine quand le printemps revient et vous garantit de pouvoir en profiter le plus tôt possible pour vous baigner. En effet, en protégeant votre espace de baignade au bon moment, vous réduisez l’entretien dont elle aura besoin lorsque les beaux jours seront de retour. Que vous ayez recours à un hivernage actif ou passif, comme nous allons le voir plus loin, vous vous faciliterez la tâche au moment de remettre en route votre piscine car vous aurez pris soin de la protéger des agressions extérieures.

Se fier à la température de l’eau

En ce qui concerne le moment exact où vous devez lancer l’hivernage, il faut vous référer à la température de l’eau. En général, on peut hiverner la piscine quand la température de l’eau est inférieure ou égale à 12°C.

entretien piscine maison

Hivernage passif ou actif ?

Deux possibilités existent pour mettre votre piscine à l’arrêt dont l’hivernage passif et l’hivernage actif. Chaque technique a ses atouts et inconvénients respectifs.

L’hivernage passif de la piscine

D’abord, l’hivernage passif consiste en la mise en sommeil de la piscine. C’est l’arrêt total du fonctionnement de celle-ci tout au long de l’hiver. Pour ce faire, il faut réaliser la vidange complète du bassin et du système de filtration. Le bassin doit être également recouvert. Cette méthode est imposée aux piscines des résidences implantées dans les régions où il gèle abondamment et où le circuit de filtration est exposé au gel.

Son avantage est que vous serez plus tranquille durant la période hivernale. Cette méthode est également plus économique. Vous n’aurez pas à vous soucier de votre bassin durant cette pause. Le seul bémol est que le redémarrage de votre piscine sera plus fastidieux.

L’hivernage actif

L’hivernage actif ou semi-hivernage, quant à lui, se caractérise par le ralentissement du fonctionnement de la piscine. Le système de filtration continue de marcher mais sera mis au ralenti pendant deux à trois heures par jour. Quand l’eau est en mouvement, elle ne risque pas de geler. Même si ce n’est pas obligatoire, l’utilisation d’une bâche d’hivernage est quand même recommandée. Cette couverture assure une meilleure protection de l’installation contre les agressions extérieures.

L’hivernage actif permet de conserver la qualité de l’eau. D’ailleurs, il facilite la remise en service de la piscine.

Réussir la remise en route de la piscine

Les beaux jours reviennent. Il est temps de remettre en marche votre piscine. Le moment propice pour le faire est quand la température dépasse la barre des 12°C. Plusieurs démarches sont à entamer pour rendre le bassin de nouveau fonctionnel.

Tout remettre en ordre et faire l’état des lieux

La première chose à faire est de retirer la couverture et tous les accessoires mis en place pour mettre le bassin à l’abri du gel (flotteurs, bouchons de skimmer, …). Dans le cas d’un semi-hivernage, l’eau devrait rester cristalline si l’hivernage s’est passé correctement.

Ensuite, prenez le temps de vérifier le filtre, la tuyauterie et la pompe. Puis, il faut constater les dégâts s’il y en a. Inspectez minutieusement les appareils pour détecter la présence de fissures et de rouilles. Soyez également attentif à l’état des joints. Si des réparations sont indispensables, n’attendez pas pour les réaliser.

Nettoyer le filtre et remettre en service le système de filtration

Une fois ces préliminaires terminés, il faut passer aux choses sérieuses, dont le redémarrage du système de filtration. Mais avant cela, assurez-vous d’abord de bien laver le filtre ou d’utiliser une nouvelle cartouche dans le cas d’un filtre à cartouche. Si vous avez préféré un hivernage actif, la remise en route sera beaucoup plus facile et rapide. Vous n’avez qu’à réajuster le temps de filtration.

En revanche, suite à un hivernage passif, la remise en service de la piscine peut prendre du temps. Il est tout à fait normal que plusieurs mois d’arrêt aient un impact sur le mécanisme de rotation de la pompe. Ainsi, il pourrait être nécessaire de dégripper celle-ci.

Lorsque la pompe fonctionne à nouveau, vous pouvez ouvrir les vannes d’alimentation des skimmers et planifier un nouveau temps de filtration.

Bien nettoyer le bassin

Maintenant, il est temps d’effectuer le nettoyage approfondi du bassin. Vous pouvez vous servir d’un aspirateur robot pour enlever l’amas de saleté déposé sur les bords et au fond du bassin. N’oubliez pas non plus de brosser la ligne d’eau. Une épuisette pourrait être nécessaire pour enlever les débris qui se sont infiltrés dans la piscine malgré la bâche.

Tester, équilibrer et traiter l’eau

Quand le bassin est propre, l’étape suivante consiste à s’intéresser au composant crucial de la piscine : l’eau. Commencez par ajuster le niveau de celle-ci. Ensuite, analysez-la en contrôlant le pH, le titre hydrotimétrique, le taux de stabilisant (pour piscine au chlore), le TAC ou le taux d’alcalinité (concentration en bicarbonate de soude et hydroxydes). Si les résultats obtenus ne sont pas bons, il faut prévoir des ajustements. Rééquilibrez l’eau en y ajoutant les correcteurs qu’il faut.

Un traitement de choc pourra être également envisagé. Normalement, cette opération devrait être réalisée avant l’hivernage. Mais si vous ne l’avez pas fait, effectuez-la lors de la remise en route. Pour la chloration de choc, on peut utiliser du chlore, du brome ou de l’oxygène actif selon le traitement auquel votre piscine est habituée.

À présent, tout est prêt. Dans l’objectif de purifier l’eau, il est recommandé de laisser la pompe marcher de manière continue pendant un à deux jours environ.

Pourquoi utiliser une couverture d’été ?

Si vous avez toujours des journées chargées, votre piscine sera moins utilisée. Il serait donc plus pratique de recourir à une couverture d’été. Cet accessoire vous fera économiser sur l’entretien de votre espace de baignade. Il permettra de maintenir l’eau à la bonne température. Il limite également le dépôt de résidus comme les feuilles mortes et les autres facteurs polluants.

Des modèles répondant à la norme NF-P 90.308 sont recommandés pour sécuriser l’accès au bassin pour les enfants ou encore les animaux de compagnie.