Vous envisagez de faire vous-même votre escalier en bois ? Vous pouvez réaliser ce projet sans l’intervention d’un professionnel. Il vous suffit de mettre en avant votre talent de bricoleur pour mener à bien l’opération et parvenir au résultat escompté. Avant de passer à l’acte, je vous invite à suivre quelques étapes pour fabriquer un escalier personnalisé.

Réunissez les équipements nécessaires

Parmi les équipements essentiels que vous devez réunir :

  • le mètre mesureur,
  • le marteau,
  • le crayon,
  • les planches de bois,
  • les solives,
  • les clous et les vis,
  • la perceuse électrique,
  • les ferrures de charpente,
  • les scies,
  • l’équerre,
  • la ponceuse électrique,
  • les pinceaux,
  • la peinture ou le vernis pour bois,
  • les gants et les lunettes de protection.

Pour avoir un matériel robuste et fiable, contactez Mobe-construction-bois.fr, une entreprise spécialisée en bricolage et en construction en ossature bois. Le rendu dépend généralement de l’essence du bois utilisé. Faites votre choix en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Pour concevoir un escalier de grenier par exemple, vous avez besoin d’un bois tendre. Le bois dur, quant à lui, est fait pour fabriquer un escalier pour les endroits sujets aux passages fréquents, comme le hall d’entrée.

Quelques préparatifs avant de réaliser votre escalier en bois

Pour avoir une structure personnalisée, vous devez commencer par prendre les mesures de votre futur escalier. Pour ce faire, prenez :

  • la longueur. Vous mesurez l’élévation totale. Cette étape correspond à la prise de la hauteur de l’espace où l’escalier sera posé. Vous déterminez, par la suite, le nombre de marches nécessaires. Pour cela, vous n’aurez qu’à diviser la longueur totale par la hauteur de contremarche.
  • La largeur des marches. Selon les professionnels, un escalier de 23 cm de largeur ou plus permet d’assurer la sécurité des occupants. La marche peut également offrir une place suffisante au pied. Vous êtes pourtant libre d’adapter les mesures selon vos besoins et vos préférences.
  • La longueur des limons. S’agissant des bois posés sous les marches, ils se mesurent en fonction du type d’installation de l’escalier. Leur longueur se calcule sur la base de l’hypoténuse d’un triangle rectangle, que l’escalier soit installé sur un mur ou contre des poteaux.

Pour que l’escalier de votre maison soit large et résistant aux intempéries, je vous conseille d’utiliser un maximum de limons. Afin d’avoir des résultats bien droits lors de la découpe des marches, ayez recours à une scie manuelle ou circulaire.

Les différentes étapes à prendre en compte

Vous pouvez vous mettre dans la peau du charpentier en montant le support et pour poser les limons et les marches.

Montez le support de l’escalier de votre maison

Pour cette étape, vous allez privilégier un support robuste comme un mur plein. Votre nouvel escalier ne doit donc pas avoir sa place sur une cloison. Vous pouvez également choisir une structure maçonnée. Les marches ne risquent pas de s’écrouler sous vos pas.

Posez les limons

Ils doivent être bien fixés avec des ferrures de charpente métalliques. Pour cela, je vous recommande les ferrures épaisses et longues à la fois. Les contremarches sont, par la suite, à fixer dans les limons avec un tournevis électrique.

Posez les marches

La fixation de la marche sur le limon doit se faire avec deux vis d’environ 6 cm. Pour une question d’esthétique, veillez à ce que la largeur de la marche dépasse légèrement celle de la contremarche. Vous pouvez mieux personnaliser votre escalier en bois sur mesure en le vernissant ou le vitrifiant. Pour cela, vous pouvez demander conseil à un professionnel en construction de structure et de maison ossature en bois.