Aïe ! Quelle douche froide à votre retour du travail, du week-end ou des vacances, vous avez été cambriolé. La porte de votre maison a été forcée et éventrée par des voleurs. Des meubles cassés, des vêtements laissés en jachère sur le sol, des biens personnels envolés… : l’intérieur du logement offre une vue presque apocalyptique. En ce moment crucial, il est souvent difficile de ne pas céder à la panique. Vous devez pourtant essayer de garder votre sang-froid pour adopter les bons gestes juste après le cambriolage. Voici le point sur ce qu’il faut faire.

Les premiers gestes à adopter avant de contacter un serrurier

Si vous êtes d’un naturel optimiste, vous rirez probablement à la seconde où vous constatez que vous vous êtes fait cambrioler. Mais, pour le commun des mortels, c’est plutôt la panique voire l’effroi qui s’installe. Dans un cas ou l’autre, l’on pense tout de suite à appeler un serrurier. C’est un bon réflexe, mais avant de contacter cet artisan, vous devez prendre certaines précautions.

Faites opposition auprès de votre banque au besoin

Dans une situation aussi déprimante que le cambriolage d’une maison, il est important de faire preuve de prudence et de discernement. Sans toucher à rien, sortez votre téléphone portable et commencez par prendre des photographies. Elles vous seront utiles pendant votre déclaration de cambriolage.

Si vous constatez que vos chéquiers et vos cartes bancaires ont disparu, appelez immédiatement votre banque pour faire aussitôt opposition. Le cambriolage vous coûtera assez cher en réparations pour que vous laissiez le malfaiteur consommer votre argent (d’une manière ou d’une autre). Si votre smartphone a été volé, contactez sans tarder votre opérateur téléphonique pour lui demander d’en bloquer l’utilisation.

Signalez le cambriolage à la police

Le cambriolage est avant tout une affaire du ressort de la police. Aussi difficile que cela puisse être, il est important de résister à l’envie de toucher à vos effets avant d’appeler la police. Ainsi, il y aura plus de chances que les agents recueillent des preuves utiles (empreintes digitales, empreintes de pas…).

Pendant qu’un proche surveille la maison, rendez-vous au poste de police le plus proche pour porter plainte. Demandez ensuite à l’agent qui vous a reçu de vous fournir plusieurs exemplaires de votre dépôt de plainte. Vous devez en effet transmettre des copies de votre déclaration de cambriolage à votre propriétaire, si vous êtes locataire, et à votre assureur.

Faites appel à votre assurance habitation

Souhaitez-vous vous faire rembourser les frais nécessaires pour réparer les dégâts sur votre porte d’entrée, les autres dommages matériels et les éventuels vols ? Pour cela, vous devez contacter votre assurance habitation. C’est par exemple la solution ultime qui vous permet de savoir les démarches à mener auprès d’un serrurier.

Après cette prise de contact, votre assureur peut faire intervenir l’un des artisans de son réseau pour réparer ou changer votre porte fracturée. Selon le cas, il peut vous permettre aussi de choisir vous-même votre serrurier. Dans un cas ou l’autre, vous êtes tenu de transmettre sous 2 jours à votre assureur une copie de votre dépôt de plainte de préférence en lettre avec accusé de réception.

Sollicitez les services d’un serrurier pour faire les réparations

Après avoir mené les démarches ci-dessus, le terrain est désormais bien balisé pour que vous vous fassiez dépanner par un serrurier en toute sérénité. En fonction des dégâts causés lors du cambriolage, l’intervention de ce spécialiste peut aller d’une simple ouverture porte au changement complet des panneaux et du cadre. L’objectif de cet artisan est de rendre l’accès à votre logement à nouveau sécurisé. En pratique, voici les interventions les plus fréquentes d’un serrurier après un cambriolage :

  • Le changement d’un ou plusieurs panneaux de la porte ;
  • Le remplacement d’un parement de la porte ;
  • Le changement des gonds désaxés ou fragilisés par le cambriolage ;
  • La réparation ou le changement de la serrure ;
  • L’installation de tout type de porte-cadre ou serrure ;
  • La fabrication des jeux de clés supplémentaires…

Comment pouvez-vous éviter les cambriolages ?

Votre logement a-t-il déjà été cambriolé une fois ? Si oui, après la réparation des dégâts causés, vous devez prendre les dispositions idoines pour que plus jamais vous n’en soyez victime. Mais, comment faire ? Voici quelques actions concrètes.

Vérifier l’efficacité des serrures, ouvertures et systèmes de sécurité existants

Même si votre maison n’a jamais été cambriolée, vous pouvez renforcer la sécurité des entrées pour anticiper. Installer une serrure simple de qualité au niveau de votre porte principale n’est probablement pas suffisant. Pensez également à vos fenêtres et aux autres ouvertures ainsi qu’au blindage des portes.

N’attendez pas la visite d’un cambrioleur avant de renforcer la sécurité des accès de votre logement. Faites appel à un serrurier professionnel pour une vérification complète. S’il constate une quelconque défaillance, vous prendrez les dispositions pour y remédier. Vous pouvez choisir d’installer, selon le cas, une serrure multipoints A2P (une serrure à 3 points par exemple), un cylindre tridimensionnel, un bloc-porte…

Toutes ces solutions sont performantes, fiables et résistantes pour assurer aussi bien votre sécurité que celle de vos biens.

N’oubliez pas également de faire appel à un serrurier pour ouvrir une porte, si vous en perdez les clés. Avec les techniques d’ouverture professionnelles, il évitera de fragiliser l’équipement et en profitera pour le renforcer, si cela est nécessaire.

Installez un système de sécurité performant

Si un cambrioleur veut irrémédiablement accéder à une propriété, il peut probablement réussir. Néanmoins, la plupart des cambrioleurs lambda (contrairement à ceux que vous voyez dans les films de James Bond) sont absolument évitables. Il vous suffit de mettre en place un système de sécurité efficace pour éloigner les voleurs de votre domicile. Faites-vous installer :

  • Un système de caméras avec éclairage infrarouge ;
  • Une vidéosurveillance à effet dissuasif (même une caméra factice est aussi efficace) ;
  • Une alarme antivol ;
  • Une série de verrous pour portes et fenêtres ;
  • Un double vitrage pour les fenêtres ;
  • Une grille de sécurité…

En réalité, lorsqu’un cambrioleur est freiné par ce type d’installation, il préfère prendre la poudre d’escampette plutôt que de perdre du temps et courir le risque de se faire prendre. Demandez-vous donc si votre maison est assez sécurisée.

Que retenir ? Après une effraction ou un cambriolage, prenez des photos, portez plainte, contactez l’assureur… Ensuite, n’oubliez surtout pas de faire appel à un serrurier. Ce professionnel de la sécurisation des accès, en dehors des interventions classiques d’ouverture de portes claquées, vous aidera à mieux protéger votre logement.