Gagner en performance énergétique, se conformer à la législation en vigueur… de nombreuses raisons poussent à engager des travaux de rénovation dont l’ITE. L’isolation par l’extérieur offre en effet une multitude d’avantages pour votre maison. Si certains privilégient les services d’un professionnel de la rénovation, d’autres tentent d’isoler leur façade eux-mêmes. Comment procéder à l’ITE ? Quels matériaux choisir ? Tout sur l’isolation thermique par l’extérieur.

De quels avantages profite-t-on après une isolation thermique par l’extérieur ?

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ou l’ADEME, les murs occasionnent près de 25 % des déperditions thermiques de l’habitation. Ainsi, après la toiture qui représente environ 30 % des pertes de chaleur, les parois de la maison font partie des postes les plus sensibles en termes d’isolation thermique.

Parmi les travaux d’ITE les plus efficaces, on retrouve la suppression des ponts thermiques sur la façade du logement. Grâce à l’isolation thermique par l’extérieur, vous profitez de nombreux avantages dont une économie d’énergie conséquente et un confort optimal au quotidien.

Vous pouvez mettre la main à la pâte et réaliser vos travaux de rénovation vous-même, à condition d’appliquer les bonnes techniques et de choisir l’isolant le mieux adapté pour votre façade. Toutefois, confier à un professionnel reste de mise pour profiter d’une meilleure qualité de travaux.

Isoler sa maison soi-même ou confier son isolation par l’extérieur à un professionnel ?

Par souci du budget ou pour une autre raison particulière, de nombreux propriétaires procèdent eux-mêmes à l’ITE . Toutefois, faire appel à un professionnel pour la pose d’une isolation extérieure de maison se révèle une alternative plus judicieuse en termes de qualité des travaux.

isolation extérieure de maison

Ainsi, il vous sera par exemple difficile de trouver les composants d’une isolation par l’extérieur dans les rayons bricolage des grandes surfaces. En effet, il existe plusieurs systèmes, dont la colle, les chevilles à frapper, les profilés, les isolants, les armatures, les enduits, etc. Comme ces produits sont principalement destinés à l’usage des professionnels, ils sont surtout diffusés par les commerçants spécialisés.

Dans certains cas, il faudra penser à louer et installer un échafaudage. Comme l’ITE fait partie des travaux assez lourds, vous aurez ainsi besoin d’une main-d’œuvre conséquente.

Et en termes de budget, faire appel à un professionnel s’avère également une solution à privilégier. En effet, lorsque vous effectuez vos travaux d’isolation par l’extérieur vous-même, vous ne pourrez pas bénéficier des dispositifs d’aides financières octroyés par l’État. Il s’agit notamment du crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE ou encore de l’éco-prêt à taux zéro. Pourtant, confier l’ITE de votre habitation à un professionnel certifié RGE vous permet de jouir de ces subventions et de réduire vos dépenses pour le financement de vos travaux.

D’ailleurs, un professionnel vous fait profiter de son savoir-faire pour vous garantir des travaux de qualité. Un artisan spécialisé dans l’isolation par l’extérieur sera plus à même de vous conseiller sur le choix de l’isolant ou encore la procédure administrative. Grâce à l’expertise d’un professionnel, vous ne risquez pas les désagréments tels que l’isolant qui s’arrache, l’enduit qui se décolle, etc.

Quels matériaux choisir pour une ITE ?

Il existe plusieurs critères à prendre en compte lors du choix de votre isolant thermique. En effet, vous devez considérer le type de façade, la performance énergétique souhaitée, la caractéristique thermique de l’isolant, etc.

Les différents types d’isolant pour une isolation par l’extérieur

Mis à part le type de finition de votre choix lors d’une rénovation de façade, vous devez avant tout choisir le bon matériau pour l’ITE. À cet effet, il existe principalement 3 types d’isolants pour l’isolation par l’extérieur :

  • Les laines minérales : on retrouve dans cette catégorie la laine de roche et la laine de verre. Ce type d’isolant s’adapte parfaitement aux petits budgets.
  • Les isolants synthétiques : vous avez le choix entre le polyuréthane, le polystyrène expansé et le polyisocyanurate. Relativement faciles à appliquer, ces isolants sont les mieux adaptés pour une pose à faire soi-même.
  • Les isolants naturels : il existe plusieurs types d’isolants naturels, dont le chanvre, le liège, la fibre de bois, la plume de canard, la laine de mouton… Si vous êtes sensible à l’impact écologique des travaux de rénovation, privilégiez les isolants naturels aux isolants plastiques.

Pour choisir le meilleur isolant pour une ITE, vous devez tenir compte du prix, de la performance thermique ainsi que de votre sensibilité écologique.

Combien coûtent les isolants pour l’ITE ?

Quant au prix des isolants, il y en a pour tous les budgets. Vous trouverez notamment les laines minérales qui sont les isolants les moins coûteux. En effet, pour une isolation thermique par la laine de verre et la laine de roche, comptez entre 3 et 10 € par m². Le prix dépend de l’épaisseur des panneaux de votre choix.

Le chanvre, la laine de bois et le liège coûtent quant à eux près de 15 euros par m². Et pour les isolants synthétiques, vous devez débourser environ 20 euros par m². Demander l’avis d’un professionnel reste conseillé pour choisir l’isolant le mieux adapté à votre budget et à vos besoins.

Quels matériaux isolants choisir en fonction des conditions climatiques ?

D’autres critères dépendant des caractéristiques climatiques de votre région doivent également être pris en compte lors du choix de l’isolant pour l’ITE.

Ainsi, tenez compte de l’indice M de votre isolant. Cela vous indique le niveau de résistance au feu du matériau. Pour une ITE d’un logement situé dans une zone exposée aux incendies, privilégiez notamment les isolants minéraux tels que la laine de roche ou la laine de verre.

D’autre part, prêtez également une attention particulière à l’indice de résistance à l’humidité μ du matériau isolant pour ITE. Cela vous informe sur le niveau de résistance de votre isolant face à la vapeur d’eau. Pour les maisons situées dans une zone exposée aux précipitations, l’isolant aura un faible niveau de résistance à l’humidité. Ainsi, privilégiez notamment les isolants dans le polystyrène extrudé, la fibre de verre ou le polyuréthane si vous vous trouvez dans une région humide.