Une surveillance régulière permet de détecter rapidement les problèmes d’une toiture. Vous pouvez alors effectuer les réparations avant que les soucis soient trop graves. Plusieurs organismes financent les travaux de rénovation. Se renseigner sur les différents critères est alors essentiel.

La toiture protège la maison des éléments extérieurs tels que la pluie, la neige et le vent. Elle permet aussi de lutter contre la déperdition de chaleur. Une vérification régulière est alors nécessaire pour détecter les éventuels problèmes et les réparer immédiatement. Parfois, les soucis sont trop nombreux et une rénovation complète s’impose. Elle devient également incontournable quand l’âge de la structure dépasse les 15 ans. Quelles sont les solutions disponibles ? Faisons le point.

Comment rénover une toiture

Les petites interventions régulières améliorent la performance de la toiture sans qu’une réfection complète soit nécessaire.

Démousser la structure

La présence de mousses ou de lichens constitue un risque pour votre toiture, ils accélèrent sa dégradation. Le traitement s’effectue en trois étapes : enlever les plus gros dépôts en nettoyant le toit à l’aide d’une brosse et de l’eau, vider et nettoyer les gouttières, pulvériser un produit fongicide et appliquer un hydrofuge.

Un rinçage complet est nécessaire après la pulvérisation du fongicide. Ensuite, l’application d’un produit hydrofuge empêchera la formation de mousses.

Remplacer les tuiles et les ardoises cassées

Une inspection minutieuse montre les tuiles et les ardoises abîmées. Il suffit de retirer la tuile cassée et la remplacer par une autre. L’approche est la même pour une ardoise, mais la technique est légèrement différente. Poser un nouveau crochet est nécessaire avant de fixer la nouvelle pièce. Solliciter l’intervention d’un professionnel est recommandé si vous supportez mal les travaux en hauteur ou si vous n’êtes pas doué en bricolage.

Comment financer les travaux de rénovation ?

Une rénovation de toiture requiert un budget conséquent. L’État a instauré deux dispositifs afin d’alléger le coût des interventions : le crédit d’impôt au développement durable et l’Eco-prêt à taux zéro. Les ménages dont les revenus annuels sont inférieurs à 30.000 euros auront la possibilité de cumuler ces deux aides.

La rénovation de l’isolation figure dans les travaux d’économie d’énergie. Les personnes qui en font la demande peuvent alors bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%. Néanmoins, le coût doit rester en dessous du seuil des 150 euros/m2 et surtout, l’isolant doit remplir certains critères de performance.

L’éco prêt à taux zéro prévoit une enveloppe de 30.000 euros si vous réalisez trois travaux destinés à l’amélioration énergétique de votre maison. Vous pouvez utiliser le financement pour acheter les équipements et les faire poser par un professionnel.

Si les dégâts sont trop importants, solliciter une aide auprès de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) constitue une option envisageable. Elle finance la réhabilitation d’un logement indigne ou fortement dégradé.

Se renseigner auprès des collectivités locales (commune, région) est aussi nécessaire. Elles proposent des dispositifs visant à alléger vos charges.

Le Pacte Énergie Solidarité permet de bénéficier d’un tarif très compétitif pour l’isolation des combles perdus.

Surveiller la toiture de sa maison

Une infiltration d’eau ou une forte humidité accélère la dégradation du plafond et des murs. Elles risquent aussi de détruire vos meubles. Une surveillance régulière de la toiture permet de détecter les soucis en amont.

Les gouttières jouent un rôle essentiel. Enlevez régulièrement les feuilles mortes et les branchages. Vous remarquerez ensuite si les installations sont fissurées ou comportent des trous. Leur instabilité provoquera également une infiltration. En cas de problème, il est indispensable de réaliser les réparations immédiatement.

Les joints de fenêtre constituent un excellent indice. La présence d’une humidité sur le pourtour souligne l’existence d’une fuite d’eau. Enfin, nettoyer le toit avant la période de pluies ou la chute de neige favorise la circulation de l’eau et prévient les infiltrations.

Même si vous préférez rester au chaud à l’intérieur durant l’hiver, surveillez régulièrement votre toiture. Une grosse accumulation de neige affaiblit la structure.